LISTE DES ACTEURS DE LA GUERRE SYRIENNE

Voici deux cartes que j’ai trouvées sur http://www.syrianperspective.com

http://www.syrianperspective.com/2014/07/updated-map-of-aleppo-battle.html

http://www.syrianperspective.com/2014/06/brand-new-battle-map-of-al-maliha-in-damascus.html

Ces cartes semblent crédibles quand on croise les informations occidentales des diverses offensives couvertes. La première est une carte de la bataille d’Alep actualisée au 12 juillet. La seconde, une banlieue de Damas le 9 juin.

On peut distinguer 8 groupes armés, en trois camps distincts (quatre avec les Kurdes) :

 

NOM

DRAPEAU

POSITIONNEMENT

SOUTIENS INTERNATIONAUX

1

Armée syrienne

syrien

Loyaliste

Iran, Irak, Russie, Algérie, Venezuela

2

Hezbollah

jaune

Loyaliste

Iran

3

Armée syrienne libre

vert blanc noir

Opposition officielle

Occident

4

Al Nostra

noir calligraphié

Al Quaida

Mécènes privés du Golfe notamment

5

Front Islamique

à dominance blanche

Frères Musulmans

Turquie, Quatar

6

Etat Islamique

noir avec un rond blanc

Califat Islamique

?

7

PYD Kurde

jaune rouge vert

Groupe ethnique

Kurdistan Irakien, PKK turc

8

?

bleu

Rebel

?

 

S’agissant du Hezbollah, ils sont surtout présents en territoire urbain et à la frontière libanaise dans un double but : protection du Liban d’un part, entrainement et perfectionnement pour la guérilla urbaine dont elle a déjà une expérience significative d’autre part.

Dans le même sens, la rébellion soutenu par les occidentaux se concentre dans les milieux urbains (à Alep), alors que les islamiques semblent être plus en périphéries. La scission libéraux-urbains et conservateurs-ruraux se vérifie une fois encore.

S’agissant du PYD, il contrôle entièrement le quartier kurde d’Alep et semble rester le plus neutre possible dans cette affaire. Ils ont d’abord collaborés uniquement avec l’opposition en rejetant le régime, mais le temps venant, ils ont commencés par accepter un dialogue jusqu’à collaborer militairement dans le nord-est. Ils doivent sûrement discuter avec les deux camps, ce qui ferait de ce groupe ethnique le grand gagnant diplomatique de ce conflit (ce qui se vérifie en Irak).

On peut aussi remarquer les trois principaux acteurs du conflit, clairement délimités dans la bataille d’Alep, et d’une façon générale, l’hégémonie des brigades tenant d’un Islam politique (Al Nostra, Front Islamique et Etat islamique).

Concernant Al Nostra et Al Quaida, l’organisation semble être en crise depuis l’apparition du califat avec lequel elle est en guerre ouverte, voyant un grand nombre de ses membres rejoindre ce dernier. La branche yéménite du groupe Al Quaida a par exemple fait allégeance au calife. Concernant AQMI, elle a officiellement rejeté le Califat, ce qui ne semble pas rencontrer l’assentiment de la majorité puisqu’elle est en proie à des conflits internes sur cette question.

 

Sinon je cherche vraiment à qui appartient ce drapeau bleu…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s